Hécatombe chez les hirondelles !

L’arrivée brutale du froid fin septembre en a surpris plus d’un ! Les températures clémentes ressenties jusqu’alors nous laissaient supposer que nous profiterions d’un bel été indien. De nombreux oiseaux migrateurs étaient d’ailleurs toujours présents dont les Hirondelles de fenêtres par exemple qui n’avaient pas encore entamé leur migration annuelle vers l’Afrique. La tempête Alex les a poussées à migrer en catastrophe vers le sud.

Bloquées par la pluie ou épuisées par le froid et les vents violents, nous constatons depuis plusieurs jours l’arrivée d’individus affaiblis, parfois découvert morts au sol. Le 2 octobre, un ornithologue constatait la présence de nombreuses hirondelles au Lac de Bannac « bloquées dans leur migration par la pluie discontinue. Leur voyage devient périlleux ! ». Après avoir eu la surprise de trouver des hirondelles réfugiées par centaines sur divers supports, c’est le spectacle désolant des dépouilles que l’on découvre ces jours-ci dans les villages. Après deux jours d’accalmie mardi et mercredi dernier, les perturbations se poursuivent continuant de contrarier les plans de vols des migrateurs en route vers le sud.

JPEG - 81.5 ko

Les oiseaux affaiblis sont nombreux et peuvent être aidés.

Que faire si vous trouvez une hirondelle en détresse ?

La première chose à faire est de mettre l’oiseau au chaud. Pour cela, vous pouvez prendre l’oiseau et le mettre dans une boite en carton (boite à chaussures par exemple) pré-percées de quelques trous pour l’aération. Au fond du carton, placez une bouillote (ou une bouteille d’eau tiède) et recouvrez la d’un linge puis d’un papier journal. En fonction de la taille du carton, vous pouvez placer un ou plusieurs oiseaux dans la même boite, ils se réchaufferont entre eux.
Laisser le carton à température ambiante et fermer pour éviter que les oiseaux ne s’affolent et se cognent contre les fenêtres. Une fois qu’ils sont réchauffés, proposer à boire dans une coupelle et contactez-nous (lot@lpo.fr ; 05 65 22 28 12).
Merci pour eux !

Comprendre l’impact de ce phénomène sur les oiseaux !

Si vous trouvez des individus affaiblis ou morts, vérifiez que l’oiseau ne soit pas porteur d’une bague métal sur l’une de ses pattes. Si c’est le cas, pensez à bien consigner l’intégralité des informations inscrites sur la bague (Muséum et code) pour connaître son origine.

Si vous observez des oiseaux affaiblis ou morts, nous vous invitons à nous communiquer : la localisation, la date ainsi que l’espèce.

JPEG - 161 ko


Publié le : mardi 6 octobre 2020

Mis à jour le : jeudi 8 octobre 2020