Les écuroducs sont installés !

Une étude est menée dans le cadre du Contrat Restauration Biodiversité des Causses du Quercy depuis 2016 par la LPO Occitanie –Délégation Territoriale Lot, afin d’identifier des points noirs routiers dans les continuités écologiques. Les zones de fortes collisions avec la faune sauvage sont inventoriées. Paralèllement, depuis 2013, les agents routiers du Département réalisent également une collecte des données de collisions pour identifier les secteurs dommageables pour la faune et la sécurité routière. La mise en commun des différentes données d’Ecureuil roux vivant ou mort sur les routes a permis de mettre en évidence la nécessité d’installer un dispositif pour leur permettre de traverser sans danger. Les collisions avec des véhicules sont une des causes de déclin de l’espèce. Afin de la préserver, des passages aériens nommés écuroducs sont installés à plus de 7m au-dessus d’axes routiers recensés comme dangereux. Ils sont constitués de tendeurs et permettent, avec leur diamètre de 33 mm, aux écureuils de traverser la route d’arbre en arbre en toute sécurité. Si d’autres territoires en ont déjà installé (11 à Grenoble, 6 sur le Grand Nancy), c’est une première pour le Lot !

JPEG - 271.2 ko

L’écureuil roux est une espèce arboricole, c’est-à-dire qu’elle vit dans les arbres et préfère les passages aériens, de branche en branche pour éviter de se retrouver au sol ce qui augmente considérablement leur vulnérabilité notamment envers leurs prédateurs naturels. A certains endroits, le réseau routier coupe les habitats des Écureuils roux qui se trouvent dans l’obligation de traverser la route pour accéder au bosquet d’arbres situé de l’autre côté. Leur proposer un passage aérien permet de réduire considérablement l’écrasement des écureuils mais également d’autres espèces arboricoles, et de rétablir les corridors écologiques.

La LPO Occitanie –Délégation Territoriale Lot, est une association de protection de l’environnement qui mène des actions de préservation de la biodiversité à l’échelle du Lot. En partenariat avec le Parc naturel régional des Causses du Quercy et le Département du Lot, deux écuroducs ont été installés les 24 et 25 novembre sur les communes Cajarc (lieu-dit Pech Bourrel) et de Saint-Géry-Vers (lieu-dit l’Emprunt). Le service des routes du Département a permis de faciliter l’installation en bloquant la route le temps de la mise en place. L’équipe de l’association COHAB a installé le dispositif dans les arbres. Avant l’installation du dispositif, chaque arbre a fait l’objet d’une analyse biomécanique afin d’ajuster la tension du câble. Celle-ci doit en effet permettre à l’arbre un bilan possible de 1 m de part et d’autre à sa cime. Un suivi de l’efficacité de l’installation sera réalisé par la LPO Occitanie.

Le Contrat Restauration Biodiversité des Causses du Quercy a permis de financer ces installations via des fonds Européens et Région. La fondation Brigitte Bardot a aussi contribué financièrement à cette installation.


Publié le : jeudi 25 novembre 2021