Mobilisation en faveur de l’ours en Occitanie (4 juillet)

Après la mort d’un ours tué par balle en Ariège, la LPO et 20 autres associations de défense de la nature interpellent Emmanuel Macron et son gouvernement sur leurs incohérences et appellent à manifester à Toulouse.

Dans une lettre adressée au Président de la République, la LPO rappelle que l’application du Plan ours 2018-2028 n’est pas incompatible avec le soutien de l’Etat à un pastoralisme extensif. En revanche cela n’est pas compatible avec des personnes qui décrètent que les activités de l’homme sont prioritaires en montagne, et que l’ours n’y a pas sa place. C’est face à ces visions du passé que nous attendons de politiques responsables un engagement en faveur de la protection de la faune sauvage et l’organisation de la coexistence des activités humaines avec la présence d’autres espèces, non moins légitime dans ces espaces.

Nous demanderons à l’Etat :
• Une enquête sérieuse pour identifier les responsables et les éventuels complices ; une surveillance efficace pour éviter d’autres destructions.
• Un rappel aux élus locaux de ne pas cautionner, par leurs propos, des actes délictueux il-légaux.
• Le remplacement immédiat de l’ours tué de la main de l’homme, conformément à l’engagement écrit de l’Etat (Plan ours 2018-2028), afin de ne pas donner raison au(x) braconnier(s) ;
• De ne plus autoriser les effarouchements inutiles et dangereux sur les ours.
• Cesser la démagogie des indemnisations laxistes sans véritable preuve de la responsabili-té de l’ours.
• Une politique enfin claire et ferme de restauration de la population d’ours, comme l’imposent les lois européennes et nationales.

La LPO appelle donc avec de nombreuses associations de protection de la nature à manifester samedi 04/07/2020 à Toulouse, place Saint-Etienne en face de la Préfecture de région, le matin entre 10h et 12h. Des représentants de la LPO y seront présents. N’hésitez pas à les rejoindre.

Nous appelons le public à se rassembler pacifiquement, en conservant une attitude et des propos respectueux de tous, et en observant les mesures sanitaires en vigueur (respect des distances, port du masque).

JPEG - 85.9 ko

Diverses interventions des représentants du milieu associatif se succéderont et quelques animations viendront égayer ce temps de revendication pour le maintien de la biodiversité.


Publié le : mardi 30 juin 2020