Enquête nationale sur les espèces communes

Dès ce printemps, la LPO lance une enquête sur les espèces d’oiseaux communs. En effet, les connaissances sur les tailles de population nationale demeurent approximatives ce qui pose un problème majeur d’autant plus que les statuts de conservation de plusieurs espèces se détériorent.

Afin de mieux estimer les populations d’oiseaux communs, la LPO, en collaboration avec le Muséum National d’Histoire Naturelle, a développé le protocole EPOC (Estimation des Populations d’Oiseaux Communs) qui s’appuie sur le réseau VisioNature et la saisie par formulaire. Actuellement, vous récoltez tous les ans des millions de données de qualité qui permettent de réaliser des cartes de répartition fines mais aussi des phénologies précises pour de nombreuses espèces. Pour aller encore plus loin, nous vous proposons de privilégier la saisie par formulaire et particulièrement le protocole EPOC qui permettra d’estimer des effectifs nationaux pour les espèces communes.

Le protocole EPOC se résume suivant 4 modalités :
- Point d’écoute fixe de 5 minutes
- Point d’écoute placé selon l’observateur
- Comptage exhaustif de tous les individus de toutes les espèces détectées
- Différenciation individu local/individu en transit

Aucun réplicat n’est demandé et l’observateur peut réaliser ces points d’écoute où il le souhaite et quand il le souhaite. Deux modes de saisie sont possibles :
- avec l’application NaturaList (sur Smartphone) avec un pointage précis des individus détectés.
- depuis l’ordinateur, à partir des notes prises sur le terrain.

Malgré leur ressemblance, le protocole EPOC ne vise en aucun cas à remplacer le STOC EPS (Suivi Temporel des Oiseaux Communs). Les deux dispositifs sont complémentaires et permettront une couverture renforcée du territoire.

Vous retrouverez ci-dessous toutes les informations relatives à cette enquête aisni que le protocole détaillé et un tutoriel de saisie permettant de saisir facilement vos points d’écoute sur le site Faune Midi-Pyrénées.

PDF - 1.4 Mo

Merci pour votre implication pour une meilleure connaissance de notre avifaune commune.


Publié le : mardi 28 mars 2017