Compte-rendu Tinke Aarts & Koos Vos

Nuit des Amphibiens au Jardin Bourian

Communiqué de Presse

Compte-rendu Tinke Aarts & Koos Vos
Nuit des amphibiens au Jardin Bourian
Communiqué de Presse

Jeudi 13 mars 2014 au soir, Muriel Dubray de la LPO Lot, invitée par les Jardiniers Bourians, était à Dégagnac pour présenter un diaporama sur les amphibiens. Le Jardin Bourian participe avec sa mare au programme de sensibilisation de la LPO Lot : « Un dragon ! Dans mon jardin ? » L’objectif est de faire connaître auprès des jeunes, du grand public et de tous les gestionnaires d’espaces naturels, la nécessité de protéger les amphibiens.

Muriel Dubray a d’abord présenté les amphibiens visibles dans le Lot, leurs mœurs et leurs particularités. Ainsi le crapaud commun dont les mâles, pris de frénésie lors de la période de reproduction, peuvent s’accoupler avec des grenouilles, sans donner de progéniture… Ou l’Alyte Accoucheur, un petit crapaud dont le mâle prend soin des œufs qu’il enroule autour de ses pattes. Elle a aussi expliqué comment participer activement à la sauvegarde des amphibiens en créant des mares naturelles qui se peupleront toutes seules, la nature créant elle-même un équilibre ; surtout sans introduction de poissons qui mangent les têtards et perturbent l’équilibre par leurs excréments. Dédier un point d’eau tranquille à la reproduction des amphibiens est un acte précieux et indispensable, a-t-elle précisé.
JPEG - 73.1 ko

Un groupe d’enfants en vacances, fascinés par les amphibiens, avait pris place au premier rang dans la salle. Ils ont posé de nombreuses questions à Muriel et témoigné de leurs observations d’amphibiens dans la nature. De futurs naturalistes ? …
JPEG - 96.1 ko

Après le diaporama, le groupe s’est déplacé auprès de la mare du Jardin Bourian, pour une visite nocturne. Sous le puissant faisceau lumineux de la lampe de Muriel Dubray chacun a pu découvrir dans l’eau des « grenouilles agiles » ainsi que plusieurs pontes, signe, d’après la spécialiste, de la présence de plusieurs couples. Les tritons palmés mâles ont pu être distingués des femelles au ventre rebondi, porteur des futurs œufs. Une larve de salamandre, espèce qui se raréfie, reconnue grâce aux petits points blancs qui marquent la naissance de chacune de ses pattes. Pour les autres espèces de grenouilles et pour les crapauds, c’était encore trop tôt, a expliqué Muriel Dubray. La reproduction des amphibiens s’étale de janvier à juin, selon les différentes espèces. La période est en ce moment propice à l’observation car la plupart, adultes terrestres, partent dans l’eau pour se reproduire. La grenouille verte fait exception : c’est elle qu’on entend chanter et plonger toute l’année.

La LPO Lot s’active en ce début de printemps pour organiser des inventaires scientifiques des sites de reproduction des amphibiens. Ceux qui sont intéressés et veulent participer à cet inventaire, trouveront l’information sur le site de la LPO lot.

Voir en ligne : LPO Lot


Publié le : mercredi 19 mars 2014

Mis à jour le : jeudi 7 septembre 2017