Actualisation de la Liste rouge

La mise à jour de la Liste rouge nationale des oiseaux nicheurs dresse un constat alarmant : un tiers des espèces de la liste est désormais menacé, contre un quart lors du précédent état des lieux il y a 8 ans. Soit un total de 92 espèces d’oiseaux nicheurs classées comme menacées dans l’Hexagone. Parmi les 48 espèces qui ont vu leur statut de conservation se détériorer, on peut citer des oiseaux de nos jardins tels que les passereaux comme le Chardonneret élégant ou le Verdier d’Europe, tous deux désormais classés dans la catégorie « espèce vulnérable ».

En cause l’intensification des pratiques agricoles et la régression des prairies naturelles. D’autres espèces souffrent également de la dégradation des milieux humides, comme le Martin-pêcheur désormais lui aussi « espèce vulnérable » en France. Un exemple parmi d’autres...

JPEG - 42.6 ko

On peut citer le cas des quelques espèces, 15 au total, dont le statut de conservation s’est au contraire amélioré, grâce à l’avancée des réglementations et aux actions de conservation : interdiction de la destruction des espèces, création d’espaces protégés et programmes de réintroduction. Mais de tels dispositifs ne sont souvent déployés que lorsque la situation des espèces atteint un niveau critique. Or, on constate que l’atteinte aux populations d’oiseaux est généralisée, avec un nombre d’espèces classées « quasi-menacées » qui a presque doublé en huit ans !

Espérons que les constats dressés par cette révision de la Liste rouge constitueront autant de signaux d’alarme pour amplifier et pérenniser les actions de conservation et ainsi faire face à l’érosion de la biodiversité.

Toutes les informations disponibles sur le site de l’UICN ou de l’INPN


Publié le : jeudi 27 octobre 2016

Mis à jour le : jeudi 7 septembre 2017