Amélioration des connaissances sur la biodiversité des milieux secs

La LPO Lot porte le projet " Amélioration des connaissances sur la biodiversité de la sous-trame des milieux secs agropastoraux dans les départements de l’Aveyron, du Gers et du Lot ". Ce projet, réalisé en partenariat avec l’ADASEA du Gers, le CPIE du Pays Gersois, le Groupe Ornithologique Gersois, la LPO Aveyron et l’OPIE Midi-Pyrénées, est financé par des fonds européens (Feder).

JPEG - 30.4 ko

Que se cache-t-il derrière ce titre et quels sont les objectifs de ce projet ?

1 - Contexte et objectifs

Depuis le début des années 70, les pelouses sèches sont en train de disparaître, n’occupant désormais plus que des surfaces restreintes. Les paysages de relief subissent d’importantes transformations souvent conditionnées, d’une part par l’abandon progressif des pâtures les plus escarpées et d’autre part, par la modernisation des techniques agricoles qui permet désormais de convertir certains espaces en praires artificielles ou cultures.

Ces deux phénomènes tendent à homogénéiser les paysages et les milieux au profit des milieux boisés et des milieux artificialisés. Cette homogénéisation et l’isolement des milieux restés ouverts mettent en péril les populations animales et végétales qui y vivent.

Ces habitats sont précieux pour la faune et la flore. En effet, la valeur patrimoniale des pelouses sèches et les espèces qu’elles abritent sont dites remarquables.

Le contexte de réchauffement climatique généralisé entraine une évolution des aires de répartition de nombreuses espèces, qui migrent vers le nord, à la recherche de conditions climatiques plus clémentes. Il est par conséquent important de connaître et de préserver un réseau suffisamment dense de milieux fonctionnels pour permettre ces adaptations géographiques des espèces.L’analyse du SRCE (Schéma Régional de Cohérence Ecologique*) a permis d’identifier comme prioritaire la préservation des milieux secs en Midi-Pyrénées.

JPEG - 66.3 ko

2 - Actions réalisées

La première étape de ce projet a été d’identifier les milieux de pelouses sèches et leur intérêt patrimonial. Cette étape de cartographie et de photo-interprétation a permis de cartographier les milieux secs dans les trois départements partenaires, l’Aveyron, le Gers et le Lot.

La seconde étape consiste en un travail d’inventaire de terrain ciblé" sur quelques groupes taxonomiques permettant de compléter les connaissances sur la richesse et la fonctionnalité de ces zones.
Les oiseaux typiques de ces milieux, notamment le Bruant ortolan, l’Oedicnème criard, le Pipit rousseline et la Linotte mélodieuse ont été recherchés sur les secteurs qualifiés de réservoirs de biodiversité.

JPEG - 55.1 ko

Les orthoptères et les papillons de jour ont également fait l’objet de recherches ciblées sur ces mêmes réservoirs de biodiversité. De même, les plantes vasculaires ont été inventoriées avec une recherche particulière pour les espèces déterminantes ZNIEFF en Midi-Pyrénées.

L’équipe de la LPO Lot réalise actuellement les inventaires pour les différents groupes cités ci-dessus. Si vous souhaitez nous accompagner sur le terrain, n’hésitez pas à nous contacter (lot@lpo.fr).

JPEG - 23.5 ko

*Schéma Régional de Cohérence Ecologique : il s’agit du document régional qui identifie la Trame Verte et Bleue régionale. Il a été mis en place dans le cadre de la démarche concertée du Grenelle de l’environnement, dont un des objectifs est d’élaborer un nouvel outil d’aménagement du territoire en faveur de la biodiversité, la Trame verte et bleue.