Des logis pour la Chevêche d’Athéna

La Chevêche d’Athéna, petite chouette à la silhouette rondelette et aux yeux d’or, est une espèce indicatrice de la sous-trame milieux ouverts et semi-ouverts. Cette dernière connaît un déclin de ses effectifs en France de l’ordre de 20% à 50% depuis une trentaine d’années. La raréfaction en milieu agricole des cavités (vieux arbres fruitiers, cabanons…) et des structures paysagères (haies, alignements d’arbres, friches, vergers de haute tige…) qui lui sont nécessaires pour se reproduire et se nourrir est citée comme cause du déclin. Cette espèce est donc très dépendante de l’activité agricole. Dans le Lot, l’espèce apparaîtrait comme localisée et probablement sous-prospectée. A ce jour, des actions rares et isolées de pose de nichoir à Chevêche chez des particuliers se mettent peu à peu en place et ne demandent qu’à se développer.

La LPO Lot souhaite, au cours du programme régionale de gestion de la sous-trame des milieux ouverts et semi-ouverts dans sa composante "semi-naturelle", actualiser les connaissances de répartition de cette espèce sur le département et sensibiliser les gestionnaires à sa protection.

Pour ce faire, la LPO Lot réalise différentes actions

  • Synthèse des connaissances
  • Enquête Rapaces nocturnes
  • Inventaires
  • Construction et mise en place de nichoirs

Une 50e de personnes nous ont contactés pour nous faire part de leur intérêt pour ces actions et de leur volonté d’y participer. En fonction de leur disponibilité et de leurs ressources, ils ont pu prendre part aux différentes actions proposées dans ce cadre.

Différents ateliers de construction ont été mis en place : au total 25 nichoirs ont été fabriqué puis posés sur tout le département, en fonction des conditions d’accueil pour la Chevêche d’Athéna.

JPEG - 104.2 ko

JPEG - 153.6 ko

Des articles ont été publiés en presse pour valoriser ces actions.

JPEG - 23.5 ko